Le sommeil du sportif

Pour le sportif, le sommeil a une récupération directe sur les facultés de récupération et les performances. Notre organisme a besoin de sommeil pour éliminer la fatigue. Une mauvaise nuit peut compromettre irrémédiablement les performances.

Le sportif doit donc être attentif à son sommeil, en qualité comme en quantité.

Ce qu’il faut faire pour bien dormir :

  • Veiller à son environnement : bruit, température, aération de la chambre, obscurité…
  • Disposer d’un bon ensemble sommier/matelas, ferme et élastique sans être dur, pour favoriser la détente des muscles et la relaxation de la colonne vertébrale. Ne pas oublier un oreiller bien adapté.
  • Connaître ses rythmes de sommeil, le sportif doit savoir s’il appartient à la catégorie des « grands dormeurs » ou « petits dormeurs », s’il est « du soir » ou « du matin ».

 

Attention aux somnifères !

Lors d’une compétition, le stress, le fait de ne pas dormir chez soi et les horaires de la compétition rendent le sommeil plus difficile. Le recours aux somnifères est tentant. Ils doivent cependant être évités car ils peuvent avoir des effets négatifs sur les performances. De plus, ils sont interdits par la réglementation anti-dopage.

 

Pourquoi pas la sieste ?

Avant une compétition, faire la sieste peut être favorable. Après une compétition, elle constitue un excellent moyen de récupérer. Les bienfaits de la sieste diffèrent pour chaque personne, d’où l’intérêt de bien se connaître.

 

« En somme, un bon sportif est aussi un bon dormeur ! La qualité du couchage est aussi importante que celle de l’équipement sportif.

Choisissez la qualité Belle Literie ! »